Le rêve

Le rêve est un vaste terrain d’études depuis fort longtemps. Il n’en reste pas moins de nombreuses incertitudes scientifiques en particulier sur la fonction du rêve.

Sommeil : Le rêve

Le rêve serait le troisième état physiologique du cerveau, après l’éveil et le sommeil. Il fait intervenir une succession involontaire d’images, de ressentis, qui correspond à un état mental conscient éphémère lors du sommeil. Le cerveau s’auto-stimule tout en restant déconnecté du monde extérieur.

Les rêves élaborés lors du sommeil profond se rapprochent plus d’une simple pensée. Par contre, les rêves effectués lors du sommeil paradoxal sont plus construits et complexes, l’activité cérébrale se rapprochant d’un état de veille, accompagnée de mouvements oculaires rapides. Au réveil, il est plus facile de se souvenir d’un rêve provenant du sommeil paradoxal.

Les différents types de rêves

  • Le cauchemar : manifestation onirique survenant pendant le sommeil paradoxal fortement imprégné d’anxiété, de peur, de tristesse et/ou d’horreur.
  • Le rêve d’actualité : en relation directe avec l’actualité de la personne.
  • Le rêve concomitant : en relation instantanée avec l’environnement. Un stimulus extérieur est intégré au rêve sans jamais en devenir le sujet principal.
  • Le rêve créatif : il est à l’origine d’une idée créative, nouvelle, innovante. Il serait possible de l’induire après une préparation et une motivation importantes en association avec un paramètre affectif certain.
  • Le rêve lucide ou rêve conscient : la personne est consciente de rêver.
  • Le rêve prémonitoire : il annonce un évènement futur pouvant se concrétiser.
  • Le rêve récurrent : le même rêve se répète plus ou moins souvent.
  • Le rêve sexuel : son contenu est de nature érotique conduisant à l’orgasme dans la moitié des cas. Il représente 8% des rêves.